Bienfaits du magnésium

Les propriétés du magnésium : ses différents rôles sur l’organisme et la santé

Minéral essentiel pour notre santé, le magnésium est indispensable au bon fonctionnement de notre corps ainsi que pour être en forme au quotidien. Il a plusieurs rôles dans l’organisme, notamment au niveau du système nerveux et des muscles. Le magnésium est réparti dans tout notre corps, mais principalement présent dans les os. Ses propriétés sont multiples.

Le magnésium et la santé : quels sont les propriétés du magnésium sur notre corps ?

En cas de déficit en magnésium, nous pouvons ressentir les bénéfices du traitement par le magnésium à la fois sur le plan physique et psychique :

  • Diminuer l’irritabilité
  • Réduire l’anxiété légère
  • Calmer sa nervosité
  • Lutter contre la fatigue passagère
  • Atténuer les fourmillements dans le corps

Il a également un effet positif sur notre sommeil et peut permettre de mieux dormir en améliorant des symptômes de troubles mineurs du sommeil. Le magnésium soulage les contractions musculaires involontaires, par exemple, lorsque vous avez une crampe au mollet la nuit, le déficit de magnésium peut en être la cause.

Enfin, il participe aux 300 réactions enzymatiques à l’origine de la création d’énergie disponible pour le corps pour être en forme du matin au soir. Le rôle du magnésium pour notre organisme est donc essentiel.

A quoi sert le magnésium ? Ses rôles dans l’organisme

Quelle est l’importance du magnésium ? Il a de nombreuses fonctions dans l’organisme et a beaucoup d’intérêt pour le bon fonctionnement de chaque partie du corps humain.

Son rôle essentiel dans le corps

Le magnésium est un sel minéral indispensable pour faire fonctionner correctement l’organisme au quotidien. Quatrième minéral le plus répandu dans le corps, il participe à plus de 300 réactions enzymatiques à l’origine de la création d’énergie disponible pour le corps pour être en forme du matin au soir. Les enzymes sont des protéines permettant d’activer ou d’accélérer les réactions chimiques du métabolisme, ce sont des catalyseurs biologiques.

Le magnésium joue un rôle important dans les métabolismes essentiels de la vie.

Qu’est-ce que le métabolisme ? C’est l’ensemble des réactions chimiques et biologiques qui se déroulent dans un organisme vivant lui permettant d’être et de rester en vie. Par exemple, la reproduction et réparation des cellules, la récupération de l’énergie dans l’environnement, le fonctionnement des organes (dont le cerveau), la thermorégulation, etc…

Le magnésium (Mg+) est le deuxième cation le plus abondant dans les cellules, après le Potassium (K+). Il est principalement intracellulaire, c’est-à-dire qu’il se trouve à l’intérieur des cellules de notre corps.

Présent dans presque toutes nos cellules, le magnésium joue un rôle sur le système nerveux, les muscles, la création d’énergie et le cœur.

Le rôle du magnésium sur le système nerveux

Le fonctionnement du système nerveux dépend du métabolisme magnésien, et à tous les étages, le magnésium exerce une action régulatrice en en diminuant l’excitabilité : système nerveux central, nerfs périphériques, nerfs végétatifs.

Il intervient dans la transmission de l’influx nerveux.

Agissant directement sur le système nerveux humain, dont la fonction est de coordonner et contrôler les actions et sensations de toutes les parties du corps (organes, muscles, mémoire, émotions, pensées, …), le magnésium diminue l’excitabilité neuronale et assure la transmission neuromusculaire.

Magnésium et muscles : source d’énergie et relaxant musculaire

L’ATP (Adénosine triphosphate)

Le magnésium intervient en tant que co-facteur de l’ATP dans toutes les réactions et échanges nécessitant de l’énergie. En effet, il a un rôle dans la production d’ATP, c’est-à-dire dans la production d’énergie pour le corps, puisqu’il participe à transformer les calories en énergie (ATP) et à la libérer, la rendre disponible pour les cellules.

 

L’ATP c’est quoi ? La source d’énergie principale pour le corps. C’est ce que « consomme » notre organisme lorsque nous nous déplaçons, nous marchons par exemple. Lorsque nos cellules se multiplient par la division cellulaire (processus fondamental pour un être vivant puisqu’il permet à l’organisme de se régénérer) et lors de réactions chimiques, c’est aussi l’ATP qui fournit l’énergie nécessaire.

 

Le magnésium est donc un ion essentiel a de très nombreux processus cellulaires fondamentaux à l’être vivant, cette seule propriété suffit déjà à situer l’importance du magnésium : le magnésium c’est la vie.

Contracture et relaxation musculaire

Le magnésium a un rôle important dans la contraction musculaire : il participe à la contraction et au relâchement musculaire lors d’une activité sportive ou lors d’autres activités internes à l’organisme comme le transit intestinal, le rythme cardiaque… C’est un régulateur neuromusculaire.

Ainsi apparaît, à tous les étages de commande et d’exécution de la contraction volontaire ou involontaire, un même rôle du magnésium que l’on doit considérer comme sa propriété physiologique majeure :

> Le magnésium diminue l’excitabilité neuromusculaire

Près de 1/4 du magnésium détenu dans le corps est consommé par les muscles

Sa fonction est primordiale pour assurer à la fois la transmission de l’influx nerveux vers les muscles et leur relâchement après contraction. C’est pourquoi on met souvent en cause le manque de magnésium dans l’apparition de crampes musculaires. Une contraction musculaire involontaire comme une crampe au mollet la nuit peut être brutale et douloureuse.

Du magnésium pour le cœur

Le cœur a besoin de magnésium pour bien fonctionner. La relaxation musculaire après la contraction est vitale pour la fonction cardiaque, le magnésium est donc nécessaire au fonctionnement du muscle cardiaque.

Nous pourrions continuer encore longtemps à énumérer les nombreuses actions du Magnésium sur notre organisme mais les points abordés donnent un bon panorama de ses principaux rôles pour notre organisme.

La répartition du magnésium : seulement 1% du magnésium dans le sang

Le magnésium intervient dans de nombreux processus différents, mais où est-ce qu’il se trouve dans notre corps ?

C’est un minéral principalement intracellulaire. Seul 1% du contenu total de magnésium dans notre organisme est extracellulaire, c’est-à-dire 1% du magnésium se trouve dans le sang. En effet, la concentration du magnésium dans le sang, appelée magnésémie, est peu représentative des réserves réelles en Magnésium puisqu’il est principalement présent à 99% dans les cellules.

L’organisme contient environ 24g de magnésium dont

  • 99% intracellulaire : 50% se trouve dans les os[1], 25% dans les muscles, 24% dans le système nerveux et les organes
  • et 1% extracellulaire : dans le sang

 

Magnésium extracellulaire : L’ensemble du magnésium extracellulaire ne représente pas plus de 1% du magnésium total de l’organisme car la quasi-totalité du magnésium est intracellulaire. Dans le sang, l’essentiel du Mg se trouve dans les globules. La concentration plasmique (magnésémie) normale est à peu près de 20 mg/L.

Magnésium intracellulaire : il se situe dans l’os, le muscle, le système nerveux et les cellules à haute activité métabolique (myocarde, érythrocytes…). Le magnésium cellulaire représente en effet 99% du magnésium total de l’organisme. Il se trouve en moyenne 24 fois plus concentré (soit 540 mg/l) dans la cellule que dans les liquides extracellulaires. Le taux du magnésium cellulaire varie selon les organes.

Magnésium osseux : c’est un magnésium de réserve. Il permet une compensation rapide des variations de la magnésémie, dont la stabilité remarquable s’explique ainsi. Il se trouve là environ 5 fois plus concentré (100 mg/Kg d’os frais) que dans les tissus extra-osseux.

Le magnésium des tissus mous : en moyenne, le magnésium se trouve dans les tissus mous aux environs de 200mg/Kg. Ce taux est un peu plus élevé dans les muscles striés et le foie (240 mg/Kg environ) notamment dans le cerveau et le rein.

Les concentrations de magnésium dans les cellules (intracellulaire) et en dehors des cellules (extracellulaire) peuvent évoluer indépendamment. Autrement dit, un manque de magnésium dans le sang (hypomagnésémie) n’est pas forcément accompagné d’une baisse du magnésium dans les cellules et inversement.

 → Nos besoins en magnésium

[1] Magnesium Basics – Wilhelm Jahnen-Dechent and Markus Ketteler – Clin Kidney J. 2012 Feb; 5(Suppl 1): i3–i14.